swtor credits pas cher et Pedretti

Related articles:

Ligue 1: Obraniak au four au moulin
CEDRIC CARRASSONote défensive : 7 – Explication offensive : 4.5Ce rivalité va lui laisser un goût très amer. Cela gardien bordelais a enchaîné les arrêts décisifs face à Kalou en première mi-temps face à Debuchy et Roux selon seconde période. Présent également dans le dérivatif aérien, il battu sur une tête en même temps que Basa où il non peut rien. Rageant en revanche lui. a joué long plus souvent, d’autre part dégager son équipe, mais il n’est foulée très à l’aise et a perdu quelques ballons sur incontestables dégagements manqués.Bilan : souvent, Carrasso sauve la baraque, devant de rabattre.MARIANO Note défensive : 6 - Note agressive : 7Inquiété par Béria en début de jeu, Mariano s’est fait prendre quelques fois dans son échine mais s’est toujours bien rattrapé. Kalou n’a foulée existé face à lui-même, si celui n’est sur une tête où Brésilien se fait devancer. Lille n’a pas réussi à outrepasser sur son côté. Mariano levant monté sur son côté vertical pour réduire de bons ballons. Après unique service parfait pour Gouffran, celui-ci a récidivé pour Obraniak dont a conclu. Il orient habile techniquement, même s’il gagnerait à réjouir plus simplement parfois. sacré atout auprès Bordeaux.Bilan : belle avec Bordeaux fait sa droit à droite.Eau-de-vie PLANUSNote défensive : 6.5 – Note combative : 5.5Sobre et efficace défensivement, Planus tacle à bon escient. Celui a bien couvert Marange alors a réussi à intercepter bon nombre ballons. Celui-là prend un bristol jaune près un infect geste sur . Son intervention de la main, dans surface, aurait pu valoir bizarre penalty pour Lille. A l’expérience après avec seul superbe vista, il a régné parmi maître en seconde période. Celui-ci a joué simplement vers ses de terre, notamment Plasil, ou a dégagé ballons chauds.Bilan : Intraitable, c’est lui-même le maître.LUDOVIC SANENote défensive : 6 – Note querelleuse : 5Présent dans la surface nonobstant faire valoir résonance imposant physique, il a dégagé de nombreux ballons dangereux. Dans ces duels, celui-ci a défendu proprement, notamment face à Kalou fin avec première mi-temps. Sané s’est également très bien placé sur ces ballons en adverses. Dès la rentrée en compagnie de De Melo, celui-ci a été en difficulté dans duels aériens. prendre de risque, il a relancé court vers ses latéraux N’Guémo le souvent, on peut lui-même reprocher une pose un dilettante sur quelques ballons.Balance : De nombreux dégagements, unique rôle important dans seul défense aussi passagère.FLORIAN MARANGENote défensive : 5 – Note violente : 4.5Un début de rivalité compliqué, où Debuchy est venu poser quelques problèmes. retard sur certaines actions, il prend carton . En seconde période, a été plus serein et a récupéré de nombreux ballons (17), même supposé que les initiative dangereuses viennent toujours en même temps que son côté. Davantage timide qui son coéquipier du couloir droit, Marange a avant intégral servi de étape pour ses joueurs offensifs a lancé rapidement Maurice-Belay notamment. Un brin plus libéré chez la produit, il s’est même tenté à frappe après à un mitan totalement manqué.Bilan : L’ensemble reste moyen, celui-ci alterne le bon ensuite le abominable.LANDRY N’GUEMONote défensive : 4.5 – Note provocante : 4.5Une belle activité au de sol pour contrarier ces offensives lilloises, N’Guémo orient un élément tragique pour maintenir l’équilibre du bloc-équipe bordelais, celui-ci a géré les déplacements dans l’axe confirmés ailiers adverses. Toutefois, il a tout simplement été trop inefficace. Son rendement défensif a été un pointe en-dessous de ceci qu’on peut espérer. A la relance, il a perdu quelques ballons en assurant épreuve ses transmissions ou en étant lent, pareillement sur l’occasion de Kalou parmi première mi-temps. N’Guémo a été plus économe ensuite mais il doit être plus méfiant lorsqu’il réalise sa file.Bilan : Remarquable exploit dans tous compartiments du jeu.JAROSLAV PLASILNote défensive : 6 - Note provocante : 6Match très propre défensivement, avec un intelligent, il a seul sens l’anticipation qui il permet de bloquer ces solutions plus faciles au contraire le porteur du ballon adverse. Précieux sur la première relance, Plasil a profité en tenant sa procédé pour coller son équipe sur la bonne voie. Celui-là s’est également retrouvé aux avant-postes, son initial tir a été repoussé par Landreau, le s’est envolé au-dessus indéniables cages, unique action lequel doit encore cela hanter…Bilan : Pion essentiel, il est toutefois plus à l’aise son équipe a ce ballon swtor credits pas cher.LUDOVIC OBRANIAKNote défensive : 5.5 – Explication offensive : 6.5Malgré cette fatigue après match joué y a 48 heures, Obraniak a effectué seul pressing dès perte du ballon pour enfoncer la pression sur premiers relanceurs lillois. Il s’est replié dans l’axe avec entendement pour gérer ses groupement. Obraniak a alterné le rigolade court le récréation long au contraire rapidement lancer ces offensives bordelaises. Pénétrant dans ses placements, l’international polonais a marqué de la tête en reprenant au premier poteau un centre de Mariano.Peson : Belle prestation décisif après avoir joué mercredi.JUSSIÊNote défensive : 6 – Annotation offensive : 3.5Sur côté droit, nous-mêmes ne peut marche dire Jussiê a regardé Mariano défendre, bien au inverse. Il a fait efforts nécessaires maintenir une stabilité, aidant Obraniak dans l’axe également. Disponible sur les contres, il venait dans l’axe pour ensuite orienter le jeu environ les côtés. S’il a notoire se rendre souverain de intégral marquage, Jussiê a ensuite été exagérément maladroit. Ce Brésilien n’a jamais réussi à accorder un véritable bon aéronef à Gouffran par exemple. Du commotion, son compétition paraît de conclusion bien terne.Bilan : inefficace, trop brouillon swtor credits. Dommage patache il a couru, beaucoup.NICOLAS MAURICE-BELAYNote défensive : 6 – Mention offensive : 5Appréciable en contrepartie un entraîneur d’avoir joueur aussi appliqué et régulier sur ses replis défensifs, il a gracieusement aidé ses coéquipiers, très bas parfois. Celui-ci est venu doubler marquage pour bloquer tout espace figure à Debuchy. Maurice-Belay se rend de portée disponible vers l’avant près accélérer le contre, très utile en contrepartie ses coéquipiers qui peuvent trouver. L’ailier gauche peut subséquemment faire valoir un première accélération redoutable pour scinder une strie adverse. En revanche, est surabondamment maladroit dans cela qu’il entreprend, à cause d’une justesse procédé irrégulière ou assurés mauvais éventail.Bilan : Constamment le même : collectivement bon, statistiquement insuffisant.YOAN GOUFFRANNote défensive : 6 - Réflexion offensive : 7Hargneux combatif, il a harcelé ces défenseurs lillois, et Pedretti, dès perte du aérostat. Lorsqu’il s’excentrait sur un côté, souvent à lourdaud, Gouffran revenait également faire ceci premier pour participer ses coéquipiers. Une très gracieux prestation offensive. Ses acclamation sont tranchants, toujours dans bon tempo. Ses enchaînements sont précis, sur unique pelouse difficile, et n’était pas distant de marquer. Surtout, c’est tonalité jeu parmi pivot puis son altruisme qui ont impressionné. Quelques cortège brillantes, des trust aériens gagnés face à Chedjou, ne manquait vraiment qu’un but.Pesette : Le contraste, Gouffran a été vraiment très bon, marquer.De à nous partenaire Sharkfoot
Ligue 1: Obraniak au four puis au moulin

Mots-clefs : ,

Laisser un commentaire