swtor credits Lotus

Related articles:

Grand Somme d’Inde – Vettel, le tueur suspense
Sebastian Vettel a été irrésistible dimanche Inde, et Fernando Alonso s’est montré pugnace. n’y eu caduc suspense sur la piste pour victoire mais lutte reste acharnée d’autre part l’attribution du titre, et c’est là l’essentiel. Parti de la pole emplacement, l’Allemand de Red Bull a mené l’intégralité incontestables soixante tours en tenant la 17e réels 20 épreuves du championnat du monde. n’a connu qu’une alerte, au 54e passe, lorsque sa RB8 a produit indéniables étincelles au niveau l’extrémité avant du bas plat. Rare petite pièce frottait après l’Espagnol, lancé à sa poursuite, a été immédiatement prévenu dans son équipe. Il se trouvait à cet instant à environ dix secondes ensuite s’est mis à attaquer finalement plus fort, jusqu’à sortir rare instant la piste. Vettel a coupé ligne d’arrivée 9″4 préalablement lui. »Ce furent années incroyables pour nous ici : nous sommes venus deux fois rafler ici après tenir fait la pole », a déclaré Vettel, victorieux son quatrième élevé prix consécutif, sur podium. « Il a toujours certains trophées sympa, moi suis donc suffisant de débarquer en chercher nouveau cette année. Personnalité ne sais pas quoi bafouiller sur le beffroi, à part lequel j’aime bien son rythme. premier secteur un filet lent, avec de longues lignes droites, néanmoins les suivants sont très agréables. Je pense qu’on s’y éclate entiers. J’adresse un formé merci à équipe, à chacun pousse très fort. Je ne pense qu’il y ait une seule procédé qui fasse différence. Ni aujourd’hui, ni hier, ni celui week-end. C’est chaque personne de , ici selon piste et à l’usine à Milton Keynes. Ego suis ravi d’en faire partie. »Sebastian Vettel, pilote à mener trio courses consécutives avec bout parmi bout à partir de le Brésilien Ayrton Senna parmi 1989 (Saint-Marin, Monaco, Mexique), a donc porté à treize centre son en tête du Mondial sur Fernando Alonso.Alonso : « Il faut remercier l’équipe en revanche cette fantastique Vmax »"Ce n’est pas évident ce instant de lutter auprès Red Bull, mais ne baisserons en aucun cas les bras », a répété Alonso. « Nous sommes béat (pour ), nous devons féliciter ce , ils ont été fantastiques, donc ‘Bien joué Sebastien, convenablement joué Red Bull !’ Nous voulons être béat, nous voulons connaître joie, cependant au Brésil, pas fondé ici », a ajouté le pilote exacts Asturies. Contraint à l’abandon sur crevaison au Japon, dépossédé de la place à l’égard de numéro un mondial pendant Corée il y a deux semaines, a tenu parole prenant des risques dès cela départ. Parti cinquième swtor credits, il a effacé deux McLaren dans longue droite antérieurement de se produire reprendre par Jenson Button ; qu’il a réglé à l’égard de façon spectaculaire, au tour 4 swtor credits pas cher, pour se mettre pendant chasse de Mark Webber (Red Bull). Il a finalement ravi la deuxième esplanade à l’Australien au tour 48, chez profitant du dysfonctionnement du KERS de machine autrichienne. »Nous avons perdu des points, c’était plus moins le squelette ce congé. Nous n’étions pas assez pour battre près eux », a-t-il admis. « Nous avons cédé cela minimum, meilleures courses viendront. étions plutôt rapides dans les lignes droites, néanmoins nous avons pareillement besoin d’un filet de grip dans les virages. J’espère que ça va . Il faut remercier l’équipe au contraire cette fantastique Vmax qui nous-mêmes a offert de bonnes manœuvres dépassements. »Romain Grosjean encore derrière Nico Hülkenberg »J’ai aimé bagarre aujourd’hui mais ceci fut difficile de subsister dans le rythme », a résumé Webber. « Il comme a eu quelques problèmes à règler du mais les gars ont fait du bon boulot. Lewis [Hamilton] et Fernando [Alonso] étaient très rapides en pneumatique ‘dur’ et le KERS, c’était très difficile… » L’Aussie a défendu jusqu’au morceau sa troisième esplanade de la convoitise d’Hamilton. Il reste quatrième au championnat Pilotes, à cinq longueurs de Kimi Räikkönen (), parti septième et arrivé à même place.Qualifié onzième, le Français Romain Grosjean (Lotus) a choisi un stratégie décalée qui il a permis de gagner deux rangs. a surtout connu un deuxième dimanche tranquille propre à faire oublier ses récentes incartades. A cette terminaison, il n’a rien tenté derrière Nico Hülkenberg (Force India), semblablement en Corée du . En revanche, timbre compatriote Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) n’a pu dérouler son plan de à cause d’un aile avant cassé au départ dans roues Michael Schumacher (Mercedes). Le vétéran allemand a roulé dans l’anonymat ceci plus complet avant d’abandonner. Lire pareillement
Grand Cotation d’Inde – Vettel, le tueur suspense

Mots-clefs : ,

Laisser un commentaire